Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ma-librairie-virtuelle
  • ma-librairie-virtuelle
  • : parler de vos lectures, de mes lectures....
  • Contact

Rechercher

Archives

12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 08:30

    51yptEn7GJL._SS500_.jpg

 

 

J'ai lu ce livre avec la gorge nouée devant toutes ces horreurs faites au nom de qui ? de quoi ? ...Comment peut-on infliger cela à des enfants, des femmes, des hommes...des êtres humains tout simplement. Avec des mots simples et une construction originale (chaque chapitre raconte le destin de Sarah ou de Julia), Tatiana de Rosnay donne à cette histoire un rythme régulier, qui happe le lecteur dès le début de cette histoire où la vie de cette petite fille, et de cette femme que tout semble opposer vont se recouper... En lisant l'histoire de Sarah, on ne peut bien sûr qu'avoir envie de savoir... Après avoir été arrachée à sa famille, à sa vie de petite fille...a-t-elle réussi à s'en sortir ?... Et lorsque les deux histoires se dévoilent entièrement, avec la découverte du secret de la belle-famille de Julia, les mots vous saisissent encore plus, et les larmes coulent. Quant au dénouement final, il est poignant, et personnellement, j'ai trouvé le choix de Julia évident, il m'a bouleversée...

 

 

Florinette en parle ici, Clarabel ici, Lili  ici

 


19481411.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100722_041115.jpg

 

 

Alors bien évidemment, après cette lecture très riche émotionnellement, je ne pouvais qu'avoir envie de voir le film. D'abord des sons, de la musique, des cris...et de nouveau l'horreur de voir ces familles arrachées de leurs foyers, puis, une histoire, celle de la famille de Sarah et de Sarah (lumineuse Mélusine Mayance) ainsi que celle de Julia (CE rôle était pour Kristin Scott-Thomas). Un film qui malgré les quelques arrangements est une belle adaptation, avec un très bon casting et quelques scènes très justement ajoutées. 

 

19512045.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100917_104419.jpg

 

Il me reste en mémoire un livre ainsi qu'un film qui sont complémentaires, dont la fin est aussi  émouvante pour l'un comme pour l'autre : car le verbe transmettre prend tout son sens...

 

 

19512037.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100917_104417.jpg

 

Le blog sur le film

 

Le blog de Tatiana de Rosnay

 

 

  ...et puis, je n'ai pas pu lire ce livre et voir ce film sans penser à la chanson de Jean-Jacques Goldman, qui, si elle me touchait déjà, résonnera désormais de façon encore plus particulière en moi...

 

 

 

 

 

logo

 

Merci à Jérôme du Livre de Poche 

 

 1036295714

 

 


  © ma-librairie-virtuelle.over-blog.com 2010

Repost 0
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 11:00

 

9782203032392.jpg


Après la lecture du premier tome de la BD de Tardi, Adèle et la bête, je suis allée voir la version filmée des aventures d'Adèle Blanc-Sec.

 

 

19410139.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100401_045234.jpg 

 

Dans le rôle-titre, Louise Bourgoin, l'ancienne miss météo du grand journal de Canal Plus, pétillante, dans un personnage qui lui sied  à merveille, entre rires et larmes, elle décoche à ses amis comme à ses adversaires, des répliques qui font mouches. Autour d'elle, une belle distribution avec des acteurs souvent méconnaissables, notamment Gilles Lellouche qui joue un inspecteur Caponi, légèrement ahuri, que l'on a envie de secouer par moment, et Mathieu Amalric, diabolique à souhait. Quant au personnage de l'amoureux transi de la belle Adèle,  il revient à Nicolas Giraud, attendrissant en jeune homme d'une timidité maladive. En bref, une belle distribution, de belles joutes verbales, une légère ambiance à la "Jeunet", une bonne dose d'aventure et de fantastique, le tout agrémenté d'une histoire familiale, voilà tous les ingrédients réunis et savamment dosés par Luc Besson qui font de ce film un excellent divertissement.

 19415531.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100409_045054.jpg19323294.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100317_031805.jpg

Côté ressemblance, je n'ai pas lu toutes les BD pour l'instant, mais à première vue, je ne crois pas qu'il soit mentionné qu'Adèle soit écrivain ou journaliste dans le premier tome, et sa soeur n'existe pas non plus, elle  me semble également plus taciturne, beaucoup moins jolie et coquette que le personnage du film. Quelques petits arrangements pour une adaptation grand public peut-être. A savoir: à la base, je ne suis pas une fan des films de Luc Besson.

 19415532.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100409_045054.jpg


19415530.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100409_045054.jpg

 

En mettant ce logo, je triche peut-être un peu, car après tout je n'ai pas lu toutes les BD de Tardi  Fashion tu me pardonneras , je l'espère 

1036295714

 

 

l'avis de Papillon  ici

Repost 0