Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ma-librairie-virtuelle
  • ma-librairie-virtuelle
  • : parler de vos lectures, de mes lectures....
  • Contact

Rechercher

Archives

20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 07:00

51Q4bUKr7jL._SS500_.jpg

 

Emoticons-plus.com - 5116-copie-1

 

L'histoire :

Le diagnostic est tombé : Robert Greene souffre d'une sclérose en plaques. Le Docteur Cartier lui propose alors d'intégrer un tout nouveau programme avec un traitement révolutionnaire. C'est le Docteur Eydan Corr, chef du service Neurologie à  l'Hôpital Saint-Antoine,  qui va le prendre en charge durant cette cure qui peut ralentir les effets de la maladie. Oui, mais Robert Greene n'aime pas les médecins, et Eydan va très vite le comprendre...

 

 

800px-Paysage_lac_Monroe.jpg

  Lac Monroe

 

Avec une intrigue plus complexe qu'icil'auteur nous entraîne dans un jeu du chat et de la souris entre le soigné et le soignant. Robert Greene est un malade récalcitrant, et Eydan Corr, un docteur fort sympathique dont on suit les aventures avec plaisir durant tout le livre, (régulièrement, on a même envie de lui dire qu'il doit se méfier de... et de..., (depuis ça, j'ai tendance à me méfier des anges qui sont dans l'entourage du personnage principal, car sous la plume de Thierry Serfaty ils ont parfois tendance à se transformer en démon...). Mais l'histoire ne s'arrête pas à ces deux protagonistes, car l'auteur nous emmène au coeur des détenteurs du pouvoir médical, celui que possède non pas les médecins, mais les laboratoires, qui ont dans ce thriller droit de vie et de mort sur leurs cobayes. A ce fil rouge, vous pouvez ajouter un triangle amoureux subtil et pas vaudevillesque, un voyage à travers Montréal et sa région (je ne résiste pas à insérer deux photos du cadre dans lequel se déroule une partie du roman), ainsi que quelques touches d'humour (avec même une petite référence à un certain docteur d'une série très connue), voilà le savoir-faire de l'auteur pour que le lecteur ne lâche pas son livre, et cela a très bien fonctionné avec moi, tellement bien, que je vais vous raconter une petite anecdote...


parc_mont_tremblant.JPG

  Parc Mont Tremblant

 

Prenez une citadine, moi en l'occurrence, avec une irrésistible envie de finir ce thriller commencé quelques heures plus tôt, la voilà installée confortablement dans un jardin ensoleillé, dont elle peut profiter pour quelques heures, avec comme armes pour se protéger du soleil : ses lunettes de soleil et une bouteille d'eau car elle a oublié sa crème solaire, donc, elle se met à l'ombre et se plonge avec délectation dans sa lecture, à la recherche d'indices pour connaître enfin l'identité du ou des coupables, et elle ne voit pas, bien sûr, le soleil qui tourne et commence à faire rougir sa peau, car elle est en train de soupçonner certaines personnes qui se trouvent dans  l'entourage proche du Docteur Corr... et elle se dit que c'est impossible...que ça ne peut pas être... Bon, revenons à nos moutons, en toute fin d'après-midi, le verdict tombe, aussi bien pour la fin de cette histoire qui me laisse la gorge nouée... que pour moi, qui découvre que je suis rouge tomate, j'ai attrapé des coups de soleil sur les bras et les épaules...


 

Le blog de Thierry Serfaty

 

J'ai hâte de retrouver la plume de Thierry Serfaty pour un autre titre qui doit me parvenir bientôt, en attendant , je suis en sevrage de thrillers...

 

© ma-librairie-virtuelle.over-blog.com 2010

Partager cet article

Repost 0
Published by loulou - dans Thierry Serfaty
commenter cet article

commentaires

Joelle 11/08/2010 16:21


C'est donc noté ;) Non seulement j'aime les thrillers mais quand ça parle aussi de médecine, j'adore !


loulou 11/08/2010 17:44



@ Joëlle : Si j'ai vraiment eu un coup de coeur pour le premier livre de T.Serfaty :  Le Sang des sirènes, celui-ci est mon préféré, j'ai tout aimé dans ce livre, et puis, le héros est très
touchant. Si tu aimes quand ça parle de médecine,  je te signale que Thierry Serfaty est un ancien médecin.



Stéphanie 22/07/2010 06:59


comme tu es en sevrage de thriller, je peux te prêter le Wilde. Il se lit vite, pas le temps de laisser le soleil tourner ;)


loulou 22/07/2010 12:42



@ Stéphanie : Merci, je viens de t'envoyer un mail ! Le soleil étant moins virulent (et moi plus prudente) je resterai à l'intérieur pour lire